Gare aux frimas...



Saviez-vous les courants d

Ailes ici sont

Parfois

Saisissants ?

 

Saviez-vous que l

On se fraie sa

Voûte aux quatre vents

Sous larche des

Réverbères ?

 

Ainsi vous me direz si

Le veilleur de nuit traverse mes

Villes enchevêtrées de songes

Et de froides brumes,

 

Et, persistant

Jusquà laube,

Il hume et s'embrouille

De café, de glace et de

Fumée


Commentaires